Que sont-ils devenus?

Plus de 800 enfants ont séjourné au Centre, 9 à 10 ans en moyenne pour les filles, 6 à 7 ans pour les garçons.

Certains se sont pliés au jeu des questions-réponses.

Un cri du cœur unanime :

« Nous nous sentions dans une grande famille, celle qui nous manquait .»

Stéphanie Wazen travaille comme hôtesse dans un restaurant et poursuit ses études universitaires : «Grâce au Centre j’ai appris à gérer différentes situations.»

Karim el Khoury photographe, aimerait un jour s’occuper d’enfants au Centre : «Les monitrices sont nos mamans !»

Mike Medawar veut donner une grande partie de son temps au Centre et aux enfants. « Ce Centre est une bénédiction pour nous tous, il a changé ma vie et fait de moi ce que je suis aujourd’hui, et nous devons tout faire pour sa continuité .»

Elie Nasser et Khalil Dagher : «Nous vivions dans une grande famille et nos monitrices faisaient de tout pour nous réapprendre à vivre.»

Rodrigue Nehmé étudie le théâtre à l’Université Libanaise. Il est prêt à venir au Centre donner des cours de théâtre aux enfants «J’ai vécu un enfer avant d’intégrer le Centre à l’âge de 6 ans et j’y ai passé les plus belles années de ma vie.»

Rachelle Rouphaël Sakr a fait des études en informatique de gestion «Nous avons vécu dans la paix et nous y avons reçu beaucoup de chaleur, d’amour, de soins et d’attention.»

Philippe Saliba est «international fashion expert» et sa sœur Rita est esthéticienne ; ils encouragent les enfants du Centre à profiter au maximum de leur séjour avant de se lancer dans la vie.

Les jeunes ont suivi :

  • une formation universitaire qu’ils ont financée grâce à un travail occasionnel contracté au hasard des annonces ou des rencontres (serveur dans un restaurant, gardien, valet parking) ;
  • une formation technique (peinture, menuiserie, électricité, mécanique, photographie, informatique, gestion) dans des écoles d’apprentissage spécialisées, ou sur le tas en travaillant chez un maître d’œuvre qui les a formés.

De leurs nombreux témoignages un conseil ressort pour ceux qui séjournent actuellement au Centre : «Profitez de votre présence au Centre et ne le quittez sous aucun prétexte ; le futur cache plein d’obstacles et de difficultés que vous ne pourrez pas affronter sans ce que l’on vous y apprend. C’est une chance qu’il ne faut pas gâcher.»

« Ne laissez pas tomber, vous nous avez appris à sourire, à rire, à vivre .»